"C'est un Christ montrant ses plaies. Et donc ressuscité. Cette statue en bois polychrome du XVIe siècle est exposée à l'émirat d'Abu Dhabi, en terre d'islam. Aux côtés d'une amphore grecque, d'un bouddha chinois et d'un Coran mamelouk, ce Christ fait partie de l'exposition, inaugurée mardi 26 mai par le président de la République, Nicolas Sarkozy, et par le prince héritier de l'émirat, Mohammed bin Zayed Al Nahyan. "C'est un choix très courageux et très politique, qui envoie un vrai message de tolérance", affirme la ministre de la culture, Christine Albanel.

Cette première exposition incarne l'ambition du futur Louvre d'Abu Dhabi : "Créer des ponts entre nos peuples", selon M. Sarkozy ; devenir "le premier musée universel hors d'Occident", qui couvrira toutes les époques et civilisations, ajoute le directeur de Louvre, Henri Loyrette.

Il n'y a pas de nus dans cette exposition, intitulée "Talking Art : Louvre Abu Dhabi" et présentée à l'Emirates Palace, énorme "ville-hôtel". Elle comprend dix pièces prêtées par les musées français, et dix-neuf acquises par Abu Dhabi, dont ce Christ, à propos duquel M. Loyrette confie que "la religion n'a pas été abordée", quand il s'est agi de l'acheter. On rappelle aussi sur place que l'émirat a reçu, en 2008, une exposition Picasso dans laquelle on voyait "de tout"..."

Source:lemonde.fr

Lire la suite